Système de contrôle

Le système de contrôle est l’ossature technologique de la centrale virtuelle ; il est administré exclusivement par nos propres ingénieurs systèmes. Par le biais du système de contrôle, la centrale virtuelle forme un réseau constitué de milliers de systèmes produisant et consommant de l’électricité. Il comprend par exemple des installations d’énergie thermique, de biogaz, d’énergie éolienne et d’énergie solaire. Le système de contrôle central permet de piloter, démarrer et stopper les unités – sans bien sûr affecter les droits des propriétaires à l’égard de leurs installations. Dans le cadre stipulé contractuellement, nous activons votre installation pour qu’elle produise et/ou consomme de l’énergie lorsque le prix est le plus avantageux pour vous (offre guidée par la demande ou réponse à la demande).

Le système de contrôle reçoit toutes les informations transmises par les Next Box de toutes les unités et par le réseau électrique, via une communication machine-machine (M2M), à destination de notre centrale virtuelle. À leur arrivée dans le système de contrôle, les données sont ré-authentifiées par un faisceau de routeurs avec pare-feu, décryptées et stockées à l’endroit adéquat. Cette opération se déroule physiquement sur différents sites de serveurs qui sont connectés à différentes lignes de moyenne tension et interconnectés par des lignes redondantes. Des faisceaux de serveurs sont ainsi créés, chacun avec des serveurs redondants appariés. Si un des serveurs tombe en panne, son homologue prend automatiquement le relais. Ces nombreuses mesures de sécurité nous permettent de garantir que, même en cas de défaillances de toutes sortes (par exemple du réseau électrique, sur la ligne de connexion entre les serveurs ou au sein même des serveurs), le système de contrôle, et par conséquent le Next Pool, continue de fonctionner sans le moindre problème.

Le système de contrôle enregistre toutes les données nécessaires au calcul des schémas d’exploitation optimaux pour les producteurs et les consommateurs d’électricité.

Ces données concernent par exemple :

  • La puissance réelle
  • L’état de disponibilité de la centrale électrique ou du consommateur électrique
  • La plage de performances pour la puissance de réglage
  • Le niveau du stock de gaz ou de chaleur
  • La température réelle (par exemple dans une chambre froide)
  • Les niveaux d’eau (par exemple pour une pompe industrielle)

À l’aide d’algorithmes d’optimisation développés par nos ingénieurs systèmes, nous générons les horaires pour les unités individuelles. Le système de contrôle garantit ensuite que la flexibilité des unités est utilisée de la plus rentable des façons. Par exemple les consommateurs électriques flexibles tels que les pompes industrielles peuvent ajuster leurs horaires de fonctionnement en fonction du marché de l’électricité, en utilisant l’électricité lorsque son prix est au plus bas et la demande générale est faible. La flexibilité restante peut être vendue au GRT pour fournir de la puissance de réglage. Même les installations présentant une flexibilité relativement faible (environ 50 kW) peuvent être valorisées de la sorte.